DRAME A NICE

snb

DRAME A NICE

Une pensée à tous ceux qui ont été atteints dans leur chair ou psychologiquement. Une de nos collègues du Groupe de NICE était présente avec sa famille et ses amis et fort heureusement ils avaient changé de trottoir quelques minutes avant. Cette collègue a vu ce qui se passait et a été très choquée.

J’ai été contactée par le DRH de notre Entreprise pour m’informer que le Président de notre Entreprise se trouvait actuellement à Nice et qu’une cellule de prise en charge par une société spécialisée était mise en place pour tous ceux qui avaient été présents et choqués psychologiquement.

Nous n’avons pas, à ce moment, entendu que certains collègues avaient été atteints physiquement.

Vous pouvez me contacter pour m’informer si d’autres collègues sont touchés par ce drame.

Chantal KATCHADOURIAN 0688704680

ACCORD SECURITE à l’AFB: le SNB CFE CGC NE SIGNE PAS………..

snb2

Accord SECURITE à l’AFB…..Message de notre Président national

Le SNB/CFE-CGC ne signe pas….mais d’autres le font !

 Madame, Monsieur,

Cher(e) Collègue,

Comme j’ai déjà eu l’occasion de vous l’annoncer, l’AFB a proposé à la signature des Organisations Syndicales un « Accord sur la Sécurité dans les Agences Bancaires ». Le SNB/CFE-CGC, lors de la réunion de son Comité Directeur du 21 juin dernier, a décidé –A L’UNANIMITE- de ne pas le signer.

En effet, ce nouvel accord donne la possibilité à nos entreprises d’ouvrir un point de vente avec un(e) seul(e) salarié(e).

Certes, il est prévu que cette situation soit « occasionnelle » ou « exceptionnelle »…..mais nous savons trop que l’occasionnel comme l’exceptionnel ont tendance, compte-tenu des effectifs « tendus » dans les réseaux, à devenir de l’habituel.

Par ailleurs, les « incivilités » continuent de se développer à l’encontre de nos collègues des réseaux. Comment endiguer efficacement ce fléau si, en plus, nos collègues se retrouvent seuls face à la clientèle ?

Pour le SNB/CFE-CGC, la sécurité de nos collègues est une priorité absolue ! Nous ne cautionnons donc pas cette politique de mise en danger des salariés des agences bancaires !

Par contre, comme vous pourrez le lire dans le document en lien direct ci-contre, ce projet d’« Accord sur la Sécurité dans les Agences Bancaires » a, en revanche, obtenu la signature de la CFDT et de la CFTC……. A chacun ses responsabilités !

Je vous en souhaite bonne réception.

Sentiments cordiaux.

Régis DOS SANTOS Président National du SNB/CFE-CGC

Cliquer sur ce lien « Télécharger l’Accord AFB sur la Sécurité dans les Agences Bancaires du 30 mai 2016 »

Rendez-vous de la CFE CGC avec le premier ministre : Loi du Travail suite

snb

30/06/2016 • Emploi

Une philosophie inchangée mais une écoute attentive et des évolutions encore possibles

La CFE-CGC, toujours attachée à préserver une voie de sortie de crise a présenté les options d’évolution du projet de loi permettant de limiter le risque de dumping social.

Pour l’essentiel ces propositions portent sur :

  • La mise à disposition des branches des outils de contrôle et d’évaluation afin que le dialogue social dans les entreprises ne se fasse pas sous la contrainte économique du donneur d’ordre.
  • La demande que la commission de refondation du Code du travail prévue à l’article 1 devienne le lieu d’un travail partagé entre le gouvernement, les partenaires sociaux et les experts pour faire évoluer, avec les ressources de temps et de moyens adaptés les conditions d’exercice et d’articulation de la norme sociale.

Le Premier ministre et le ministre du Travail ont été attentifs aux arguments présentés par la CFE-CGC. Ils ont mis en avant leurs efforts pour amender le projet dans un sens plus favorable à la protection des droits des salariés. La CFE-CGC a reconnu la réalité des évolutions sur certains points mais maintient que dans l’écriture actuelle le risque du rapport de force économique dans le dialogue social n’est pas suffisamment écarté.

La CFE-CGC a, par exemple, nettement réaffirmé les dangers, pour toutes les parties, de la possibilité offerte de mettre en place un forfait jour sans sécurisation satisfaisante.

Le gouvernement comprend les arguments exposés par la CFE-CFGC sur la probabilité forte d’un report d’une politique de réduction des coûts sur la chaine de sous-traitance supportée, en final, par les salariés.

Cependant nos analyses concernant l’ampleur du risque continuent de diverger.

Relations Presse et institutionnelles

Pierre Jan
Tél : 01 55 30 12 92 / 06 32 05 69 02
E-mail : pierre.jan@cfecgc.fr