DECLARATION COMMUNE NATIONALE CFTC, FO, CGT et SNB/CFE CGC

 

 INFORMATION DES ORGANISATIONS SYNDICALES NATIONALES

Déclaration commune

Des organisations représentatives CFTC, CGT, FO et SNB/CFE CGC dans la branche AFB à la Commission Paritaire de la Banque du lundi 9 Février 2015

Depuis le mois de mai 2014, les organisations syndicales signataires de cette déclaration commune se sont engagées dans une « démarche volontariste » pour essayer d’aboutir, dans la branche professionnelle de l’AFB, à un véritable accord « gagnant-gagnant », pour les salariés, pour les entreprises et pour l’emploi, dans le cadre du « Pacte de Responsabilité ». Elles ont largement contribué, par leurs propositions et leur engagement, à nourrir les débats et échanges.

Malheureusement, les positions inflexibles de la délégation patronale sur un certain nombre de points, et en particulier sur l’emploi et les mesures concrètes indispensables à prendre dans les entreprises pour enrayer la montée des risques psycho sociaux et agir efficacement contre la souffrance au travail, n’ont pas permis de parvenir à une conclusion positive.

Le patronat de l’AFB porte donc clairement la pleine responsabilité de l’échec de cette négociation.

Dans de telles circonstances, il est hors de question pour les organisations syndicales CFTC, CGT, FO et SNB/CFE CGC d’accepter implicitement aujourd’hui, dans un hypothétique « relevé de décisions », ce qui était hier inacceptable dans un projet d’accord en bonne et due forme.

De la même manière, CFTC, CGT, FO et SNB/CFE CGC refusent et s’opposent au tour de « prestidigitation » qui pourrait permettre au Ministère du Travail, grâce à la signature d’un tel « relevé de décisions », de comptabiliser la branche professionnelle de l’AFB parmi celles ayant conclu alors que ni l’emploi, ni les salariés actuellement en poste ne bénéficieront de réelles et suffisantes contreparties.

Quelle peut être la valeur réelle d’un « relevé de décisions » auquel 71% des suffrages des salariés s’opposent officiellement ?

CFTC, CGT, FO et SNB/CFE CGC invitent donc, solennellement, l’AFB comme la CFDT à bien réfléchir avant de signer ce « relevé de conclusions ».

La « supercherie » que cette signature concrétiserait ne serait sans doute pas sans conséquences sur la qualité du dialogue social à venir dans notre branche professionnelle.

Enfin, les quatre organisations syndicales CFTC, CGT, FO et SNB/CFE CGC vont demander très rapidement un rendez-vous au Ministre du Travail, François REBSAMEN, pour lui exposer en détails les raisons et motivations de leur ferme opposition aux projets, accord comme relevé de conclusions, de l’AFB sur le « Pacte de Responsabilités »

Paris, le 9 Février 2015

Fédérations Syndicales CFTC – CGT – FO et SNB/CFE CGC

 Print This Post

4ème REUNION DE NEGOCIATION SALARIALE LE 2 FEVRIER 2015

snb

le 2 février 2015

4ème REUNION DE NEGOCIATION SALARIALE LE 2 FEVRIER 2015

 Négocions, négocions, il en restera toujours quelque chose !

Comme nous vous l’avions indiqué précédemment, la Direction rejette toute idée de prime Collective (à l’ensemble du personnel) et d’augmentation collective pérenne de la RCA (rémunération contractuelle annuelle).

Sur le thème de la prime sélective les positions de la Direction ont évolué :

1ère proposition

De 350 eur pour les Rca < ou égale à 35000 Eur

2nde proposition

400 Eur pour les Rca < ou égale à 42000 Eur

Dernière proposition

400 Eur pour les Rca < ou égale à 45000 Eur

Cela bénéficiera à 75 % env de l’effectif soit près de 1300 salariés, un réel progrès par rapport aux propositions initiales.

La prime de 400 euros sera versée sur la paie de Mars 2015.

Les bénéficiaires :

Les collaborateurs en classification dont la RCA (équivalent temps plein) au 31/12/2014 est inférieur ou égale à 45000 euros, titulaires d’un contrat de travail conclu avant le 01/09/2014, toujours en cours au 28/02/2015 et qui au 28/02/2015, ne sont pas absents depuis plus de 120 jours.

Les collaborateurs à temps partiel bénéficient de cette mesure, sans prorata.

Autre proposition évolutive de la Direction à l’écoute de nos demandes en matière d’Epargne Salariale.

Ainsi, il est proposé pour 2015 un abondement maximum de 2400 Eur

1800 Eur pour le Pee (versement volontaire et intéressement abondés) et 600 Eur pour le Perco (versement volontaire et participation abondés)

(300 Eur de plus pour le PERCO que la position initiale de la Direction et pour le PEE les 2 premières tranches ont été améliorées).

Voir tableau ci-après :

Pee Abondement Versements % abondement
750 eur 0                     à 500 150 %
550 eur 501               à 1600 50 %
500 eur 1601            à 4100 20 %
Perco Abondement Versements %
600 eur 0                    à 400 150 %

Autres mesures accordées :

Une enveloppe d’augmentations individuelles augmentée de 90000 Eur à 100000 Eur sera dédiée aux mesures d’égalité professionnelle dont l’objectif sera de réduire les écarts entre les hommes et les femmes, sur un métier identique et à niveau de performance, compétences et ancienneté semblables.

Pour les collaborateurs de 50 ans et plus au 1er janvier 2015 et dont le RCA est inférieur (équivalent temps plein) à la moyenne de la RCA de leur métier, leur situation sera examinée systématiquement. A l’issu de cet examen, s’il est décidé une augmentation pérenne individuelle, celle-ci ne pourra être inférieur à 800 euros.

Le SNB a signé l’accord salarial compte tenu des améliorations qui ont été accordées par la Direction suite à nos diverses demandes.

bas de pagePrint This Post

SATISFACTION CLIENTELE ET DEVELOPPEMENT CLIENTELE

snb

le 31 Janvier 2015

SATISFACTION CLIENTELE ET DEVELOPPEMENT CLIENTELE

Lors des diverses réunions de Comité d’Entreprise en novembre 2014 et en janvier 2015, le SNB fait observer à la Direction que les commerciaux ont de plus en plus de difficultés à répondre au mieux et dans les délais à la demande de crédits de la clientèle et des prospects.

Les délais normaux sont de 5 jours pour un accord de dossier pour les prospects et de 10 jours pour les clients.

La Direction ajoute que 70% des dossiers des entreprises sont décidés dans les délais.

Quant à ceux qui ne sont pas traités dans ces délais, et que l’urgence le nécessite c’est à chacun des commerciaux d’appeler les décisionnaires de leur secteur pour prioriser le dossier. Cela aussi peut se faire par l’intervention du Directeur de Groupe.

Une fois que le dossier est décidé, la prise en charge du dossier par le pôle crédit est à aujourd’hui à J+ 12 et J+ 2 pour l’édition du contrat.

Le SNB fait remarquer à la Direction que l’insatisfaction du réseau vient que lorsque le dossier est pris en charge à J+ 12 le pôle crédit s’aperçoit qu’à ce moment là que le dossier n’est pas complet et le renvoie au Réseau pour complétude. Ce qui n’arrange pas la satisfaction de la clientèle.

La Direction est bien au courant de ces problèmes et explique qu’il y a eu 2 mois en novembre et en décembre 2014 avec un afflux important de dossiers suite aux diverses campagnes de développement et cela a généré du retard. Depuis le pôle crédit a été renforcé par deux CDD pour aider le pôle crédit à résorber le retard et améliorer l’activité du Réseau.

A suivre …

bas de page Print This Post

NEGOCIATION SALARIALE 3EME REUNION LE 12 JANVIER 2015

snb

Le 20 janvier 2015

NEGOCIATION SALARIALE NAO 3ème REUNION du 12 JANVIER 2015

Le SNB a réitéré ses demandes :

une demande d’augmentation collective pérenne avec un plancher de 400 euros ou

une prime collective de 700 euros à tous les salariés,

une prime de 250 euros pour les alternants,

la revalorisation de la grille de salaires minima de 1,5% pour tous les niveaux et les anciennetés supérieures à 5 ans et la revalorisation de la garantie de salaire minimum pour les séniors de 50 ans et plus qui sont de niveaux H et au-delà.

 La Direction a refusé nos demandes et a confirmé qu’il n’y aura pas d’augmentation collective pérenne , ni de prime collective , l’environnement économique incertain prévaut , la prudence s’impose.

Cependant , la Direction améliore sa proposition initiale par un geste significatif :

Prime de 400 eur pour tous salariés jusqu’à 42 000 Eur RCA rémunération contractuelle annuelle (au lieu de 350 eur jusqu’à 35 000 Eur Rca ).

Le SNB souhaite que cette prime soit collective et bénéficie à tous les salariés .

La Direction refuse et oriente sa négociation vers l’épargne salariale et des mesures incitatives pour 2015 et les 150 ans de la SMC  :

PEE : abondement max de 1800 eur ( au lieu de 1500 eur en 2014)

De 0 à 500 Eur 150 % d’abondement soit 750 euros

( au lieu de 0 à 400 euros 120% soit 480 euros)

De 501 à 1500 euros 50% d’abondement soit 500 euros

De 1501 à 4250 euros 20% d’abondement soit 550 euros

La Direction rappelle que l’intéressement est abondé.

PERCO : abondement max de 300 Eur

L’abondement est maintenu à 100% pour un versement de 300 euros de versement volontaire y compris la participation qui ne l’était pas jusqu’à présent pour la SMC.

Une 4ème réunion aura lieu compte tenu que les négociations dans le Groupe Crédit du Nord ne sont pas terminées.

Qu’en pensez-vous ? Vous pouvez nous joindre en appelant le n° de mobile de la DSC Chantal KATCHADOURIAN au 06 88 70 46 80 ou les délégués du SNB que vous connaissez.

Vous pouvez nous écrire par le biais du site internet snb-smc.fr en cliquant sur la rubrique « contactez-nous »

Faites lire à vos collègues en imprimant ce tract d’information.

 bas de page

 

Print This Post

 

MESSAGE DU PRESIDENT NATIONAL DU SNB CFE CGC

snb                                                                      16 janvier 2015

 

Ensemble, unis et déterminés,
défendons les valeurs de la République !

Des dessinateurs, journalistes, policiers et salariés sont morts, dans les premiers jours de janvier, dans d’abominables actes terroristes.

Si nous ne pouvons que nous incliner devant les victimes et partager la douleur de leurs familles, il est de notre responsabilité de nous élever -avec toute la force et l’énergie nécessaires- contre cette forme de totalitarisme.

Car ne nous y trompons pas : ces actes, d’une ignoble barbarie, sont une attaque directe contre la démocratie et les valeurs de notre République.

Face à ces déchainements de haine et de violence, notre seul message ne peut donc être que celui de la démocratie, de la liberté de penser et de la liberté d’expression.

C’est ce message que le SNB/CFE-CGC et ses militant(e)s continueront, inlassablement, de défendre pour marquer notre indignation, notre attachement à la liberté de la presse et notre solidarité avec les victimes et leurs familles.

Dans ce contexte particulièrement difficile, je tiens néanmoins, en mon nom personnel et au nom de l’ensemble de l’équipe du SNB/CFE-CGC National, à vous présenter nos MEILLEURS VOEUX pour cette année nouvelle.

Que 2015 vous apporte, ainsi qu’à celles et ceux qui vous sont chers, du BONHEUR, des JOIES (petites et grandes) et une BONNE SANTE !

 Régis DOS SANTOS
Président National du SNB/CFE-CGC

Retrouvez les vœux du Président National, sur le site internet du SNB/CFE-CGC ou en lien direct ci-dessous.

Télécharger : Film vœux 2015

Print This Post

ENTREPRISE ET HANDICAP

snb

Le 26 décembre 2014

ENTREPRISE ET HANDICAP

« Les 5 sens des handicapés sont touchés, mais c’est un 6ème qui les délivre, bien au-delà de la volonté, plus fort que tout, sans restriction, ce 6ème sens qui apparait, c’est simplement l’envie de vivre ».

« Handicap », le mot est lâché, le sujet est lancé… sur les belles paroles de ce slameur que vous connaissez tous (Grand Corps Malade).

Parfois invisible et sournois, il est encore « tabou » de nos jours, il fait pourtant partie de notre vie. Il est l’affaire de tous, jeunes ou moins jeunes, pour nos proches, nous-mêmes… aujourd’hui, demain… tout le monde peut être concerné, dans son entourage professionnel ou privé.

Il est présent dans notre entreprise, vous le savez, sous deux cas de figures possibles : les collègues qui sont embauchés en situation de handicap, et ceux qui sont susceptibles d’être concernés par cette situation.

En effet, sachez que seulement 15 % des personnes handicapées naissent handicapées ou le deviennent avant 16 ans… Vous pouvez donc malheureusement être touchés directement au cours de votre vie, ou indirectement en côtoyant un proche dans votre milieu amical, familial ou professionnel.

Le Code du Travail réglemente l’embauche des personnes handicapées, et prévoit une obligation d’emploi dans la proportion de 6 % de l’effectif total de ses salariés, sans quoi l’entreprise devra payer une contribution à l’AGEFIPH. Un accord a été signé entre toutes les organisations syndicales représentatives et l’Entreprise le 2 juin 2014.

Aujourd’hui, des personnes en situation de handicap ne se déclarent pas auprès de notre employeur. Pourquoi ? Principalement par peur du changement d’attitude des collègues et/ou de leur hiérarchie. En effet, ils pensent que leur carrière sera freinée (évolution, salaire…) ou que le regard qui sera porté sur eux changera. Un Référent Handicap a été désigné au sein de la Direction des Ressources Humaines.

Au contraire, les collègues qui ne se déclarent pas peuvent être pénalisés dans leur vie professionnelle au quotidien : si la hiérarchie en est informée, elle peut comprendre certaines problématiques rencontrées, adapter le poste de travail… Des structures dédiées existent en interne. Et cela peut être générateur d’encouragement, une vision des autres qui nous amènent à nous surpasser, nous aider… pour que tous ensemble, en équipe, nous soyons plus forts.

Si vous vous sentez concernés, vous pouvez nous appeler pour vous renseigner en toute confidentialité. Tel Chantal KATCHADOURIAN 06 88 70 46 80

 bas de page

Print This Post

RTTE 2015

snb

Le 26 décembre 2014

RTTE (RTT ENTREPRISE) 2015

Pour les salariés travaillant du lundi au vendredi :

2 jours de RTTE libre pour tous les Cadres et les TMB.

Pour les salariés travaillant du mardi au samedi :

2 jours de RTTE libre pour les Cadres autonomes (au forfait jours)

3 jours de RTTE libre pour les TMB

Le samedi 26 décembre 2015 sera fermé pour les salariés travaillant du mardi au samedi.

bas de page

Print This Post

TOUTE L’EQUIPE DE DELEGUES: JOYEUX NOEL ET BONNE FETE DE FIN D’ANNEE

snb

TOUTE L’EQUIPE DU SNB VOUS SOUHAITE UN JOYEUX NOEL ET DE BONNES FETES DE FIN D’ANNEE.

Chantal KATCHADOURIAN déléguée syndicale centrale et élue au Comité d’Entreprise

accompagnée de

Linda FARES représentante syndicale au Comité d’Entreprise

Hélène ALEZRA déléguée du personnel à Marseille

Régine DOUSSELIN déléguée du personnel à Marseille, déléguée syndicale et secrétaire et trésorière adjointe de la section syndicale SNB de la SMC

Didier GIBERT délégué du personnel à Marseille

Christophe GATTAUT délégué syndical et représentant syndical au CHSCT des Groupes de Marseille et du siège de Marseille

Catherine CHAIX déléguée du personnel et représentante syndicale au CHSCT au siège d’Aubagne

Pierre-Henry SABELLE délégué du personnel au Siège d’Aubagne

Régis YZOMBARD délégué syndical et trésorier contrôleur de la section syndicale SNB de la SMC

France CELHAIGUIBEL déléguée du personnel du Groupe d’ORANGE

Célia CHARLOT déléguée syndicale et représentante syndicale au CHSCT de la région Centre

Robin CHINI délégué syndical et représentant syndical au CHSCT de la région Ouest

Joëlle RAMEYE déléguée du personnel du Groupe de BEZIERS

Gilles VILLARD délégué du personnel du Groupe de TOULON

Alexandra BALBIANI déléguée du personnel du Groupe de TOULON

Philippe BRAO délégué du personnel du Groupe de ST TROPEZ

Freddy TABET délégué du personnel du Groupe de CANNES

Lionel PINET délégué syndical et représentant syndical au CHSCT de la région Est

bas de pagePrint This Post

 

INFORMATION MODE DE CALCUL INTERESSEMENT ET RAPPEL PEE -PERCO

snb

le 23 décembre 2014

INFORMATION SUR LE CALCUL DE L’INTERESSEMENT ACCORD  2012, 2013 ET 2014 ET RAPPEL PEE – PERCO

Le SNB à la demande de nombreux salariés de connaitre comment était calculée la prime globale d’Intéressement, vous communique les éléments de la formule en cours.

Le calcul de la prime globale d’intéressement (I) est basé sur :

  • le résultat brut d’exploitation (RBE)
  • le coût du risque (C)

1) L’assiette de calcul de l’Intéressement (I) est égale à 3,5% du RBE.

Le RBE correspond au Produit Net Bancaire (PNB) diminué des charges générales d’exploitation, des dotations aux amortissements et aux provisions pour dépréciation sur immobilisations incorporelles et corporelles.

2) La prise en compte du Coût du Risque (C) :

L’évolution du Coût du Risque (C) est prise en compte pour le calcul de la prime globale d’intéressement. Dans le cas où le Coût du Risque, pour un exercice donné, viendrait à dépasser 0,60% du total des encours des crédits nets de la Banque, l’assiette de calcul de la prime globale de l’Intéressement (I) est diminuée de l’évolution du Coût du Risque (C) excédant 0,60%.

Ainsi, si le Coût du Risque (C) pour un exercice donné est égale à 0,68%, l’évolution de (C) est égale à :

0,68%/0,60% = 13%

3) Calcul de l’Intéressement (I) :

Le montant de l’Intéressement (I) résulte de la formule suivante :

  • = (RBE x 3,5%) – [(RBE x 3,5%) x (Coût du Risque de l’exercice / 0,60% – 1)]

4) Seuil de déclenchement de l’Intéressement :

Le calcul de l’Intéressement se déclenche dès que le montant du RBE atteint le montant de 80 millions d’Euros.

5) Plafonnements de l’Intéressement (I) :

Le montant de l’Intéressement (I) distribuable est soumis à un double plafond :

  • Le montant de l’Intéressement (I) ne peut excéder 7,5% de la masse salariale (somme des rémunérations brutes soumises à cotisations de Sécurité Sociale.
  • Le montant de l’Intéressement ne peut avoir pour effet de porter le total de l’Intéressement plus Participation (P) à plus de 13% de la masse salariale. Le cas échéant, l’Intéressement sera réduit en conséquence, sans pouvoir toutefois être ramené à moins de 5% de la masse salariale.

 Les bénéficiaires : tous les salariés comptant au moins 3 mois d’ancienneté dans la banque.

 Répartition du montant de l’Intéressement de la façon suivante :

 50% en proportion de leur temps de présence effectif dans l’exercice considéré,

50% proportionnellement à leur rémunération (soumise à cotisations de Sécurité Sociale) effectivement versée à chaque salarié dans l’exercice considéré.

 Les congés de maternité et d’adoption, ainsi que les absences provoquées par un accident de travail ou une maladie professionnelle sont assimilés à des périodes de présence. Dans ce cadre, les sommes à prendre en compte sont celles que les salariés concernés par ces périodes d’absences auraient effectivement perçues s’ils avaient travaillé.

 En cas d’absence pour maladie non professionnelle, seules les allocations complémentaires versées par la banque seront retenues, à l’exclusion des indemnités journalières de la Sécurité Sociale.

 Le montant des droits susceptibles d’être attribués à un même salarié pour un même exercice ne peut excéder une somme égale à la moitié du plafond annuel moyen de la sécurité sociale en vigueur lors de l’exercice au titre duquel l’Intéressement se rapporte.

 Lorsque le salarié n’a pas accompli une année entière de présence dans la banque, qu’il a été à temps partiel ou absent, le plafond est calculé au prorata de la durée de présence.

 Les sommes excédentaires éventuellement constatées sont réparties égalitairement entre les autres bénéficiaires pour lesquels la prime n’excède pas le plafond ci-dessus.

 RAPPEL PEE

 Si le salarié laisse l’Intéressement total ou partiel sur le PEE, il aura le bénéfice de l’abondement de l’Employeur, et dans le cas où le salarié demande le versement total ou partiel, ces sommes seront soumises à l’impôt sur le revenu.

de 0 à 400 euros abondés 120%

de 401 à 1500 euros abondés à 50%

de 1501 à 3850 euros abondés à 20%

Plafond global 1500 euros bruts

 RAPPEL PERCO

 A aujourd’hui, seul un versement volontaire de 300 euros est abondé à 100 %. La participation n’est pas pour l’instant abondée. Cela pourrait évoluer lors des prochaines négociations.

L’accord du calcul de l’Intéressement sera renégocié en 2015.

bas de pagePrint This Post

2ème réunion NEGOCIATION SALARIALE LE 15/12/2014

snb

le 17 décembre 2014

 2ème REUNION DE NEGOCIATION SALARIALE LE 15 DECEMBRE 2014

RIEN DE NOUVEAU : la Direction revient avec les mêmes propositions :

PAS D’AUGMENTATION COLLECTIVE PERENNE.

UNE PRIME COLLECTIVE DE 350 EUROS BRUT PLAFONNEE A LA REMUNERATION CONTRACTUELLE BRUTE DE 35000 EUROS si la Société Générale donne son accord.

UNE ENVELOPPE EGALITE PROFESSIONNELLE HOMME/FEMME AUGMENTEE DE 50000 A 80000 EUROS. Suite à notre interrogation, pour avoir plus de précision sur la distribution de cette enveloppe. La Direction répond qu’il est difficile de donner des informations plus précises car cela se confond avec les comités de rémunération et les retours de maternité. Le SNB fait savoir qu’il n’y a aucune transparence car il ne peut pas vérifier si cette enveloppe est vraiment distribuée réellement dans son véritable objet.

Autres propositions de la Direction :

La Participation et l’Intéressement en 2015 devraient être à peu près similaires aux montants de l’an passé.. La distribution de la Participation et de l’Intéressement en 2014 sur des résultats de l’exercice 2013 bien meilleurs s’est trouvée plafonnée à 13% de la Masse Salariale, nouveau mode de calcul mise en application pour 2012, 2013 et 2014.

La Direction propose la même chose aussi pour  l’amélioration de l’abondement global du PEE de 1500 euros à 1800 euros. Nos collègues ex-Crédit du Nord PACA nous informent qu’ils l’avaient ainsi avant d’intégrer la SMC.

La Direction propose la même chose pour le PERCO d’abonder via  la participation un abondement à 100% sur un versement de 300 euros. Nos collègues ex-Crédit du Nord PACA nous informent également que c’était ainsi avant leur intégration à la SMC.

Tout cela peut paraitre intéressant pour l’épargne salariale, mais pour épargner il faut que les salaires augmentent. Pour beaucoup les salaires n’ont pas augmenté depuis un certain nombre d’année. Les messages de satisfaction de la Direction Générale remerciant l’ensemble du personnel sur leur activité chacun dans leur domaine doit générer UNE AUGMENTATION DE SALAIRE POUR TOUS……………3ème réunion le 12 janvier 2015

Vous pouvez nous contacter pour nous dire ce que vous en pensez soit par le biais de ce site oun nous appelant au 06 88 70 46 80

bas de pagePrint This Post

Syndicat National de la Banque et du Crédit