RETRAITE – LA GARANTIE MINIMALE DE POINTS (GMP)

snb

 Retraite – La Garantie Minimale de Points (GMP)

L’objectif de la GMP est de permettre à chaque salarié relevant du régime AGIRC d’acquérir chaque année un minimum de 120 points, alors que le niveau réel de salaire ne permettrait pas de cotiser à l’AGIRC a due proportion.

Rappelons que le régime de retraite complémentaire est un régime « par points » : l’ensemble des cotisations sont valorisées sous forme de « points ». Ainsi vous obtenez en 2013 un point de cotisation AGIRC en contrepartie de 5,30 euros de cotisations. A la retraite, votre retraite sera équivalente au nombre de points acquis multiplié par la valeur du point (0,4352 euros/point en 2013).

 Qui est visé par la GMP ?

Sont concernés les salariés classifiés « cadres », relevant du régime AGIRC, dont le salaire brut annuel est inférieur au «salaire charnière» de l’AGIRC. Ce «salaire charnière», qui correspond à 120 points de retraite, est revu annuellement et s’élève à 41444,64 € brut annuel au 1er janvier 2014.

En cas de travail à temps partiel, la GMP est proratisée.

Le salaire du salarié cadre est inférieur au plafond de la sécurité sociale (3 129 euros mensuel en 2014 soit 37 548 € annuels) ou le salaire est compris entre le plafond de la sécurité sociale et le «salaire charnière» (salaire entre 37 548 et 41444,44 € annuels) : les cotisations permettant d’obtenir les 120 points sont réparties entre l’entreprise (62,065 %) et le salarié (37,935 %). Pour un salaire annuel supérieur au «salaire charnière», le nombre de points acquis est supérieur à 120 et donc la GMP n’intervient pas.

Valeurs 2014
(montant annuel)
Plafond de la Sécurité Sociale : 37 548€
Salaire charnière AGIRC :
41 444,44€
 Calcul de la GMP annuelle maximum 
 Tranche B 41 444,44 € – 37 548 € =        3 896,44 €
 Cotisations annuelles 3 896,44 € x 20,43 % = 796,08 €
 Part Employeur 796,08 € x 62,065 % = 494,09 €
 Part Salarié 796,08 € x 37,935 % = 301,99 €
 Attention : Pour un nouveau cadre, la cotisation est souvent régularisée en fin d’année. La première année, elle peut donc être prélevée en une seule fois en décembre.

 Quel est l’intérêt de la GMP pour le salarié ?

En contrepartie de cotisations, chaque année, le salarié est assuré de bénéficier d’un minimum de 120 points acquis au titre du régime des cadres.

Cela représente, sur la base de la valeur du point AGIRC (0,4352 au 1er avril 2014) une pension supplémentaire de 52,22 euros par an, pour une cotisation maximale du salarié de 301,99 € soit un rendement de 17, 29 % (cf. tableau ci-dessus). Cette pension AGIRC se rajoute à la pension ARRCO.

QUELQUES EXEMPLES :

1er cas :

Un salarié, promu cadre avec un salaire équivalent au plafond de la Sécurité sociale, va verser annuellement une cotisation supplémentaire de 301,99 €.

Cette somme lui permet d’acquérir l’équivalent de 52,22 € (valeur 2014) de retraite supplémentaire soit un rendement de 17,29 % sur sa contribution personnelle.

2 ème cas :

Le salarié a un salaire compris entre le plafond de la sécurité sociale et le «salaire charnière», par exemple 38 000 €.

Il cotise sur 3896,44 € (41 444,64 € – 37 548 €) à hauteur de 301,99 € et dans le même temps l’employeur cotise à hauteur de 494,09 €.

Il bénéficie des 120 points garantis, soit une retraite de 52,22 € (valeur 2014).

3 ème cas :

Le salarié cadre a un salaire inférieur au plafond de la sécurité sociale, il bénéficie de l’intégralité des 120 points (52,22 € en 2014). Les cotisations sont appelées sur une base maximale correspondant à : Salaire charnière GMP (soit 41 444,64 €) – Plafond de la sécurité sociale (soit 37 548 €).

4ème cas : activité à temps partiel

Comment apprécier la qualité de salarié à temps partiel ?

Sont désormais considérés comme salariés à temps partiel les salariés dont la durée du temps de travail est inférieure à un horaire à temps complet (éventuellement rapportée au mois ou à l’année).

Cotisation GMP : La cotisation GMP est proratisée en tenant compte du rapport entre la rémunération perçue et la rémunération qui aurait été versée pour une activité à temps plein.

Exemple : Pour un salarié à 80 % , dont le salaire annuel s’il avait exercé son activité à 100 % aurait été de 38 500 €(en dessous du salaire charnière ) :

Cotisation GMP « réduite » annuelle : 796,08 € x 80 % = 636,86 €

Part employeur (par an) : 636,86 € x 62,065 % = 395,27 €

Part salarié (par an) : 636,86 x 37,935 % = 241,59 €

Pour un total garanti de : 120 x 80 % = 96 points, soit une pension supplémentaire de 41,78 € par an.

bas de pagePrint This Post