STRESS = RISQUES PSYCHOSOCIAUX

snb

                                                                                              Le 22 février 2015

Déclaration de l’élue du SNB lors de la réunion du Comité d’Entreprise du 19 février 2015

stress = risques psychosociaux

« C’est un sujet qui a déjà été abordé par la plupart d’entre nous et que nous ne pouvons pas laisser sous silence dans l’intérêt des salariés et de l’entreprise.

C’est un sujet délicat souvent caricaturé ou traité à la hâte qui concerne chacun d’entre nous.

C’est un sujet que je souhaite intégrer dans une démarche globale en mettant l’accent sur la prévention.

Nous sommes partenaires de tous les acteurs de la Banque, dans notre rôle d’élus, de représentants du personnel avec un objectif commun de développement de notre Entreprise, mais avec une exigence que ce développement se fasse en cohérence Managériale, avec une maitrise des contraintes de travail.

On ne peut pas accepter des particularismes locaux, avec un management de terrain en opposition avec les feed back officiels.

Il ne faut pas généraliser, je l’entends, mais les cas particuliers et les alertes de nos collègues sont de plus en plus nombreux que ce soit dans le réseau et dans les sièges.

Le contexte économique est difficile, la clientèle est de plus en plus agressive confortée par les médias et une concurrence internet nouvelle, nous avons à nous développer dans cet environnement. Les facteurs pathogènes sont présents.

Le Management comme tous les salariés est impacté par les évolutions des exigences de travail et l’évolution nécessaire des compétences.

Les confidences recueillies sur le terrain doivent nous alerter   et c’est notre rôle d’élus, de représentants du personnel de vous prévenir que le mal être existe chez un certain nombre de collaborateurs. Vous nous avez dit lors d’une réunion que nous étions des lanceurs d’alerte.

Nous ne sommes pas là pour stigmatiser qui que soit mais simplement vous prévenir qu’il est urgent de faire une formation ou un message pour faire prendre conscience que le travail dans de bonne condition de relation apporte plus de productivité.

La course aux classements doit être orchestrée par des Managers modérés dans leurs propos et leurs exigences. Ils doivent s’enquérir de la maîtrise des objectifs pour leurs collaborateurs.

L’ échange entre le Manager et ses équipiers ne doit pas se limiter à commenter un tableau Excel, le traitement quantitatif passe par la qualité d’écoute, la disponibilité et la sensibilisation des Managers à la détection de situation de stress.

Je pose la question : Y-a-t-il eu une formation des Managers à la prévention des risques psychosociaux au travail ?

Nous avons été contactés les uns et les autres à maintes reprises par des salariés de tout niveau hiérarchique qui nous disaient n’en plus pouvoir et qu’ils allaient tomber malade. D’autres sont au bord des larmes. 

Ce qui est dit ici n’est pas de l’exceptionnel et ni du particulier, nous avons tous des exemples dans les groupes et dans les sièges, de personnes qui se sont mis en maladie pour dépression ou ont démissionné.

C’est parce que le sujet est délicat qu’il doit être traité en amont par nous tous. »

La Direction n’a pas répondu à cet important sujet et le SNB espère que ce sujet sera pris en considération par nos dirigeants.

bas de pagePrint This Post